Contrôle de la détention avant jugement en droit pénal comparé (France-Belgique)

La détention avant jugement heurte le sens commun parce qu’elle est contraire à la présomption d’innocence.?

Plus de détails


12,90 € TTC

Niveau: MasterPages: 175


Prévenez-moi lorsque le produit est disponible

La détention avant jugement heurte le sens commun parce qu’elle est contraire à la présomption d’innocence. Certes, mais a-t-on suffisamment observé que ce principe fondamental n’a un réel intérêt qu’à partir du moment où il existe contre une personne des indices laissant penser qu’elle est coupable.

Même si cette observation ne conduit pas fatalement à considérer la présomption d’innocence comme une fiction, elle permet de comprendre que certaines mesures de contrainte puissent être prises à l’encontre d’une personne non encore condamnée. Dès lors, la préservation de l’intérêt général, de la justice en particulier, explique certaines mesures attentatoires à la liberté individuelle.

Ce n’est donc pas le principe de la détention avant jugement qui me semble inacceptable mais, c’est beaucoup plus son utilisation qui, nonobstant toutes les tentatives pour réformer cette institution reste d’application trop fréquente. ?

 

INTRODUCTION GÉNÉRALE


CHAPITRE PRELIMINAIRE : l’Europe et la détention avant jugement


SECTION 1 : La détention avant jugement à la lumière du Conseil de l’Europe
SECTION 2 : L’Union européenne et la détention avant jugement
SECTION 3 : La détention provisoire en France


I.Evolution du cadre normatifII.Evolution statistique du recours à la détention provisoire


SECTION 4 : La détention préventive en Belgique


I.Histoire de la détention préventiveII.La population carcérale de « prévenus » : la situation belge dans le contexte européen


1ère PARTIE : Le contrôle du bien-fondé de la décision de placement en détention avant jugement


TITRE 1 : une procédure encadrée


CHAPITRE 1 : Les procédures de placement en détention avant jugement dans les systèmes belges et français


SECTION 1 : l’autorité compétente

I.Le juge des libertés et de la détention en droit français

II.Le juge d’instruction en droit belge


SECTION 2 : La mise en détention avant jugement

I.La procédure de mise en examen et de placement en détention provisoire en droit français

II.La privation de liberté de la personne suspectée en droit belge


CHAPITRE 2 : les conditions de mise en détention


SECTION 1 : les conditions préalables au placement en détention

I.La règle de la subsidiarité en droit français

II.La gravité de l’infraction


SECTION 2 : La légalité du placement en détention avant jugement

I.Les critères légaux dans le système belge

II.Les cas de détention provisoires dans le système français


SECTION 3 : la nécessité du placement en détention provisoire

I.L’exigence de motivation

II.Une motivation nécessaire

III.Un contrôle de la motivation des ordonnances de placement en détention provisoire

IV.Une motivation pratique


TITRE 2 : Une procédure respectueuse des droits de la défense


SECTION 1 : le système français : une procédure contradictoire renforcée

I.La pratique du débat contradictoire et utilité du débat différé

II.Amélioration du contradictoire avec la loi du 5 mars 2007


SECTION 2 : le système belge : une procédure contradictoire limitée

I.Absence de débat contradictoire

II.Un droit à l’avocat restreint


CHAPITRE 2 : le recours contre l’ordonnance de placement en détention avant jugement


SECTION 1 : le contrôle des actes de juridiction dans le système français

I.L’appel de l’ordonnance de placement en détention provisoire

II.Le référé-liberté


SECTION 2 : l’absence de recours contre les décisions du juge d’instruction statuant sur la délivrance du mandat d’arrêt


2ème PARTIE : Le contrôle dans l’exécution de la détention avant jugement


TITRE 1 : une détention exécutée


CHAPITRE 1 : une durée limitée


SECTION 1 : le principe de la « double-limite » dans le système français

I.Les délais chiffrés ou la technique des délais butoirs

II.La technique du délai raisonnable


SECTION 2 : l’absence de délais contraignants dans le système belge

I.Une phase préparatoire illimitée ?

II.Une confirmation mensuelle de la détention préventive


CHAPITRE 2 : les organes de contrôle


SECTION 1 : un contrôle automatique et centralisé dans le système belge

I.La première comparution en Cambre du conseil : un recours d’office

II.La confirmation mensuelle ou trimestrielle de la détention préventive

III.Le contrôle de la détention préventive par la Chambre des mises : « le contrôle du contrôle »


SECTION 2 : un contrôle diffus et partagé dans le système français

I.Le contrôle « provoqué »

II.La multiplicité des contrôles institués


TITRE 2 : une détention exécutée


CHAPITRE 1 : le régime de l’incarcération et le contrôle des conditions de l’exécution de la détention provisoire


SECTION 1 : le régime d’incarcération d’un détenu provisoire

I.Les conditions de l’emprisonnement

II.Les droits reconnus aux prévenus


SECTION 2 : le contrôle des conditions d’exécution de la détention provisoire

I.Des contrôles multiples

II.Un bilan mitigé


CHAPITRE 2 : les conséquences de la détention à l’issue du jugement


SECTION 1 : en cas de condamnation : imputation de la durée de la détention sur la peine privative de liberté


SECTION 2 : en cas de non lieu : réparation de la détention injustifiée

I.Indemnisation en droit français

II.Indemnisation en droit belge

 

CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE

?

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.


11 autres produits dans la même catégorie :

Panier  

Aucun produit

Total 0,00 €

Panier Commander